Connexion  \/ 
x
ou
x
S'inscrire
x
  1. edmond.harle
  2. Expression libre
  3. vendredi 21 juin 2019
  4.  Etre informé des nouvelles contributions par courriel

Depuis 1945, grâce à l'entente ente CFTC et CGT dans le Conseil National de la Résistance, le contrat social reposait sur 3 socles :

  • - le Code du Travail que Macron a détruit au profit de la confrontation directe et individuelle entre salarié et patron
  • -Les services publicsqui assuraient un égal accès à de nombreux services pour tous. Macron veut le détruire avec la destruction du Statut des Fonctionnaires, la casse de la SNCF et les privatisations
  • -La Sécurité Sociale qui protégeait et garantissait un minimum vital aux familles, aux malades et invalides et aux retraites. En supprimant les cotisations Macron détruit le fondement des Allocations Familiales et de l'Assurance Maladie. Avec la retraite par points il va casser totalement le système solidaire de la Sécu et à terme on passera à la retraite par capitalisation car la retraite par répartition deviendra peau de chagrin.

Si on laisse faire cela Macon et ses maîtres auront gagné : le contrat social sera remplacé par la lutte des places : chacun contre chacun, chacun contre tous permettant aux patrons al surenchère antisociale.

La retraite par point c'est la retraite totalement individualisée ce qui est à l'opposé des valeurs du Conseil National de la Résistance et du fondement de la Sécurité Sociale ; ce sera donc obligatoirement la mort de la retraite Sécurité Sociale à terme proche. Comme je vous l'ai dit précédemment.

La retraite par point c'est l'incertitude jusqu'à la mort : la valeur du point pourra à tout moment provoquer une baisse des retraites. La retraite ne sera plus une sécurité pour les vieux jours. Ici aussi le but est clair : livrer la retraite aux financiers, banques et assurances, pour détruire toute solidarité : la retraite dorée pour les riches, la précarité et la misère pour les autres.

MACRON = FIN DES « JOURS HEUREUX » = fin de la retraite tranquille pour nos vieux jours = l'insécurité sociale jusqu'à la mort.

MACRON = REGRESSION SOCIALE sans précédent en France.

Ci-dessous quelques exemples concrets de la retraite par points

Retraite par points = forte baisse des retraites + mort de la Sécurité Sociale

Ayant réalisé près de 1 000 évaluations de retraites dans ma vie, je vous donne quelques exemples qui prouvent que la proposition de Macron est hautement antisociale et qu'elle ferait baisser les retraites surtout pour les femmes mais aussi pour les salariés les moins bien payés et les fonctionnaires.

1°- La loi Veil-Balladur a fait calculer la retraite de base sur 25 ans au lieu de 10 ans. Cela a provoqué une baisse de plus de 20 % des retraites et pire, aggravé fortement l'inégalité des retraites femmes/hommes. Or, la loi Macron c'est un calcul des retraites sur 42 ans minimum. Vous pouvez imaginer le résultat.

2°- Le cas d'une femme qui a travaillé 43 ans dont 23 ans à temps complet et qui a pris sa retraite le 1er août 2016 à 62 ans:

  • -Montant de sa retraite de base (sécurité sociale) avec le système actuel : 801 € par mois.
  • -Montant avec un système par points : 535 € (Chiffres réels sur dossier)
  • -PERTE avec MACRON : 221,5 €/mois soit moins 28%

3°- Cas d'un employé ayant travaillé toute sa vie au SMIC avec une petite ancienneté représentant 15% du SMIC en fin de carrière et ayant pris sa retraite avec 44 ans de travail à 60 ans pour carrière longue :

  • -Retraite de base obtenue en février 2017 : 788 €/mois
  • -Retraite avec le système par points : 696 € (calculée sur la même base salariale réelle)
  • -PERTE MACRON : 92 €/mois soit moins 11,6%

4°- cas d'un agent d'entretien fonctionnaire qui a pris sa retraite en 2016 avec 42 ans d'ancienneté et un salaire de brut de 2 183 €

  • -Retraite obtenue : 1637 €/mois
  • -Retraite avec système par points : régime de base 949 € plus retraite complémentaire335 € soit au total 1284 € sur la base actuelle de l'enseignement privé)
  • - PERTE MACRON :389 €/mois soit moins 24%

Dans les cas 1,2 et 3 il faut ajouter la retraite complémentaire qui ne change pas avec Macron puisque déjà calculé par points.

La retraite par point c'est la retraite totalement individualisée ce qui est à l'opposé des valeurs du Conseil National de la Résistance et du fondement de la Sécurité Sociale ; ce sera donc obligatoirement la mort de la retraite Sécurité Sociale à terme proche. Comme je vous l'ai dit précédemment

Unissons-tous pour combattre la politique de Macron.

Notez cette proposition :


Cette proposition ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !
Visiteur
Votre contribution ou proposition
Les champs indiqués avec un * sont obligatoires
*
*