Connexion  \/ 
x
ou
x
S'inscrire
x
  1. Carole Petit
  2. Propositions de débat
  3. mardi 14 avril 2020
  4.  Etre informé des nouvelles contributions par courriel
L'ère Sarkozy-Pécresse a largement contribué à la paupérisation de la recherche publique et de l'enseignement supérieur tout en maintenant un système hautement favorable aux grandes écoles, lieu de reproduction des élites, au détriment des universités. Le Crédit Impôt Recherche détourne des milliards d'euros qui pourraient servir à financer l'enseignement supérieur et la recherche fondamentale, au profit de grandes entreprises privées qui s'en servent de niche fiscale. Rien sous le règne Hollande-Fioraso n'a permis de rectifier cette dérive et d'enrayer la chute de la France en termes d'investissement dans ces domaines. Parallèlement, les universités forment encore des centaines de docteurs qui n'ont que de très faibles perspectives d'emploi en France hormis des emplois précaires jusqu'à 35 ans voire plus. Si les effets court-terme de ces politiques sont faciles à dissimuler, sur le long terme un pays dans recherche fondamentale et sans enseignement supérieur correctement doté c'est aussi un pays qui perd de sa compétitivité, de son rayonnement et de son autonomie.
Notez cette proposition :


Cette proposition ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !