Connexion  \/ 
x
ou
x
S'inscrire
x

Quelle politique de l'énergie pour l'Europe ?

 

Commentaires 2

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Adrien TROUVADIS le jeudi 25 avril 2019 09:22

Bonjour,

Cet article est très novateur et engagé et c'est nécessaire pour une transition écologique rapide et réaliste. J'ai néanmoins quelques points d'interrogation :
- Question purement technique : 2L/100km est-il techniquement réalisable aujourd'hui ? (Le but étant de sortir du pétrole, cette proposition est donc à court terme d'où la question de notre actuel capacité technique à atteindre cet objectif rapidement)
- De plusieurs sources, j'ai entendu que la voiture électrique actuelle posée de nombreux problèmes notamment l'extraction des métaux précieux dans des pays tel que le Congo où les conditions des travailleurs sont ignobles et inhumaines et tout le processus de fabrication des batteries qui rejetterais (si on parle seulement en terme de CO2 émis) autant de CO2 avant même l'utilisation de la voiture qu'une voiture thermique actuelle. quelles sont donc les réflexions actuelles sur ce point ?
- Dernière chose, le fait de privilégier deux sources de chauffage est indispensable puisque notamment dans les zones rurales, les conditions climatiques peuvent priver d'électricité (notamment en hiver) les populations pendant une semaine. La pluralité des moyens de chauffage est indispensable. Néanmoins (je suis pourtant un adepte du chauffage au bois) nous parlons à chaque pic de pollution, en hiver, de la part dominante du chauffage au bois dans cette pollution. Comment donc favoriser ce moyen de chauffage sans aller à l'encontre de l'objectif Zero Carbone ?

Merci

0
Bonjour, Cet article est très novateur et engagé et c'est nécessaire pour une transition écologique rapide et réaliste. J'ai néanmoins quelques points d'interrogation : - Question purement technique : 2L/100km est-il techniquement réalisable aujourd'hui ? (Le but étant de sortir du pétrole, cette proposition est donc à court terme d'où la question de notre actuel capacité technique à atteindre cet objectif rapidement) - De plusieurs sources, j'ai entendu que la voiture électrique actuelle posée de nombreux problèmes notamment l'extraction des métaux précieux dans des pays tel que le Congo où les conditions des travailleurs sont ignobles et inhumaines et tout le processus de fabrication des batteries qui rejetterais (si on parle seulement en terme de CO2 émis) autant de CO2 avant même l'utilisation de la voiture qu'une voiture thermique actuelle. quelles sont donc les réflexions actuelles sur ce point ? - Dernière chose, le fait de privilégier deux sources de chauffage est indispensable puisque notamment dans les zones rurales, les conditions climatiques peuvent priver d'électricité (notamment en hiver) les populations pendant une semaine. La pluralité des moyens de chauffage est indispensable. Néanmoins (je suis pourtant un adepte du chauffage au bois) nous parlons à chaque pic de pollution, en hiver, de la part dominante du chauffage au bois dans cette pollution. Comment donc favoriser ce moyen de chauffage sans aller à l'encontre de l'objectif Zero Carbone ? Merci
Yves Contassot le dimanche 28 avril 2019 20:45

Bonjour,
La proposition d'avoir des véhicules ne consommant pas plus de 2l/100km est d'autant plus réaliste que le précédent gouvernement a financé à hauteur de 200Millions d'euros la recherche sur cet objectif. Malheureusement Renault et Peugeot qui ont été les principaux bénéficiaires ont tout misé sur l'hybride plutôt que sur la réduction des moteurs thermiques conventionnels. Pour arriver à 2l/100km il faut innover complètement avec un véhicule ne dépassant pas 400kg (en moyenne plus d'une tonne aujourd'hui), limité à 50km/h et à deux places. Privé par ailleurs de toute l'électronique gadget actuelle...
Pour le chauffage au bois ce qui est en jeu c'est surtout la pollution micro particulaire plus que l'impact CO2. C'est toute la conception des poêles qui devrait être revue pour améliorer la combustion et réduire la pollution.

0
Bonjour, La proposition d'avoir des véhicules ne consommant pas plus de 2l/100km est d'autant plus réaliste que le précédent gouvernement a financé à hauteur de 200Millions d'euros la recherche sur cet objectif. Malheureusement Renault et Peugeot qui ont été les principaux bénéficiaires ont tout misé sur l'hybride plutôt que sur la réduction des moteurs thermiques conventionnels. Pour arriver à 2l/100km il faut innover complètement avec un véhicule ne dépassant pas 400kg (en moyenne plus d'une tonne aujourd'hui), limité à 50km/h et à deux places. Privé par ailleurs de toute l'électronique gadget actuelle... Pour le chauffage au bois ce qui est en jeu c'est surtout la pollution micro particulaire plus que l'impact CO2. C'est toute la conception des poêles qui devrait être revue pour améliorer la combustion et réduire la pollution.