Connexion  \/ 
x
ou
x
S'inscrire
x

Végétalisation des espaces urbains

Le dernier rapport du GIEC est clair, il faut que nous modifions notre manière de vivre.

Du fait des activités humaines, le taux de CO2 ( gaz produit par les composés carbonés brûlés ) dans l'atmosphère augmente ; au cours des 20 dernières années, 70% à 90% des émissions de dioxyde de carbone proviendraient de la combustion des carburants d'origine fossile.

Une solution parmi beaucoup d'autres pour aider à la diminution du CO2 dans l'atmosphère, c'est la végétalisation : les plantes absorbent le CO2 atmosphérique par la photosynthèse et le transforment en composés carbonés organiques (sucres, cellulose…)

Second objectif de ce plan de végétalisation : apporter en milieu urbain les plantes mellifères qui permettront le retour des pollinisateurs (abeilles, bourdons..) et des oiseaux.

Argumentaire pour la campagne des européennes :

COURS D'ECOLES : Re-végétalisation des cours d'école (comment imaginer qu'à partir du mois de mai les enfants étouffent dans des cours d'écoles brûlantes, goudronnées et sans arbres - arbres supprimés à une époque car il fallait gérer les feuilles mortes ! -) Incitation à créations de potagers et buttes fleuries. 

PARKINGS : Re-végétalisation des parkings en plein air avec des prairies, arbres et haies (où en sortant du super marché, l'automobiliste doit mettre la climatisation à fond dans la voiture pour ne pas suffoquer)

RUES - TROTTOIRS : Végétalisation des rues et trottoirs (ce qui a déjà commencé dans certaines grandes villes, avec aide des services municipaux à faire des trous dans les trottoirs et distribution de graines et d'arbustes ) , friches urbaines...

ESPACES PRIVES : incitation et aides : les permis de construire pourraient n'être accordés que si moins 90% des espaces en plein air seront végétalisés. Des aides spécifiques seront accordées soit pour les constructions nouvelles, soit pour la réhabilitation des propriétés existantes.

Réforme de la PAC en 2020
Réformer la PAC
 

Commentaires 4

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Ewen Forget le samedi 9 mars 2019 17:02

Bonne idée..

0
Bonne idée..
Michel Racine le lundi 11 mars 2019 10:59

C'est une bonne idée, en particulier parce que cela semble dépolluer l'air et surtout réduire les ilots de chaleur urbains qui peuvent devenir préoccupants en été: une augmentation de 10 % de l’emprise verte au sol diminue la température de l’air ambiant de 0,8°C (Boutefeu, 2007).

Sinon il ne faut pas croire au père noël: le carbone stocké dans ces espace est relativement faible et finit de toute façon par retourner assez rapidement dans l'atmosphère. Rappelons qu'une forêt abandonnée à l'état de nature (dans laquelle le bois n'est pas exploité) produit autant de dioxyde de carbone qu'elle en consomme. Il faudra mettre en œuvre des changements bien plus drastiques pour limiter le réchauffement climatique au niveau du globe.

0
C'est une bonne idée, en particulier parce que cela semble dépolluer l'air et surtout réduire les ilots de chaleur urbains qui peuvent devenir préoccupants en été: une augmentation de 10 % de l’emprise verte au sol diminue la température de l’air ambiant de 0,8°C (Boutefeu, 2007). Sinon il ne faut pas croire au père noël: le carbone stocké dans ces espace est relativement faible et finit de toute façon par retourner assez rapidement dans l'atmosphère. Rappelons qu'une forêt abandonnée à l'état de nature (dans laquelle le bois n'est pas exploité) produit autant de dioxyde de carbone qu'elle en consomme. Il faudra mettre en œuvre des changements bien plus drastiques pour limiter le réchauffement climatique au niveau du globe.
david delplanque le mardi 12 mars 2019 22:33

Bonjour,

je trouve l'idée très bonne mais l'échelon des élections européennes est-il le bon pour cette proposition?
Contrairement aux autres mesures du thème écologie, celle-ci n'est-elle pas efficace si c'est l'échelon politique local qui s'en empare? Et dans ce cas à garder plutôt pour être décliner sur les futurs programmes des municipales 2020?

3
Bonjour, je trouve l'idée très bonne mais l'échelon des élections européennes est-il le bon pour cette proposition? Contrairement aux autres mesures du thème écologie, celle-ci n'est-elle pas efficace si c'est l'échelon politique local qui s'en empare? Et dans ce cas à garder plutôt pour être décliner sur les futurs programmes des municipales 2020?
Ekaterina le mercredi 13 mars 2019 23:36

Tout à fait d'accord que c'est plus pertinent sur une échelle locale. En fonction de la typologie d'une ville, de ses spécificités, cette mesure pourra être mieux combinées avec d'autres moyens de lutter contre le réchauffement climatique. Les municipalités pourraient être accompagnées dans les aménagements de végétalisation à effectuer aussi. Un référentiel de bonnes pratiques, continuellement mis à jour, de retours d'expériences, pourrait-être utile, à un niveau plus grand, national ou européen.

0
Tout à fait d'accord que c'est plus pertinent sur une échelle locale. En fonction de la typologie d'une ville, de ses spécificités, cette mesure pourra être mieux combinées avec d'autres moyens de lutter contre le réchauffement climatique. Les municipalités pourraient être accompagnées dans les aménagements de végétalisation à effectuer aussi. Un référentiel de bonnes pratiques, continuellement mis à jour, de retours d'expériences, pourrait-être utile, à un niveau plus grand, national ou européen.