Connexion  \/ 
x
ou
x
S'inscrire
x

Utilisation du cyanure dans l'industrie aurifère : le gouvernement tergiverse une nouvelle fois.

Ce jeudi 7 février, le Ministre de la Transition écologique, François DE RUGY, était invité par l'Assemblée Nationale à exprimer la position du gouvernement sur l'utilisation du cyanure dans l'industrie extractive de l'or, filière majeure du tissu économique de la Guyane. Ces échanges, qui font suite à la proposition de résolution déposée par le député Gabriel SERVILLE en vue d'interdire l'utilisation industrielle de cette substance dangereuse pour l'environnement et la santé, n'ont débouché sur aucune annonce si ce n'est un énième déplacement officiel dont les objectifs sont encore flous. Ce statu quo vient une nouvelle fois attester du cruel manque d'ambition écologique d'Emmanuel MACRON.

Génération.s condamne ce qui ne constitue ni plus ni moins qu'une indécision coupable qui donne un blanc-seing aux lobbies miniers, et livre dès aujourd'hui la Guyane aux assauts écocides de la Compagnie minière Montagne d'Or qui prévoit de creuser un trou de 800 hectares dans la forêt amazonienne pour quelques tonnes d'or. À peine précipitées, elles quitteront le territoire tandis que les pollutions - contenues ou non - qu'elles auront générées, elles, resteront bien sur place et représenteront un fardeau supplémentaire pour une population qui subit déjà la grande précarité économique et sociale.

Au moment où les scientifiques nous alertent sur le réchauffement climatique et sur les conséquences du massacre de notre biodiversité, ce serait une folie que de poursuivre dans la voie de l'exploitation minière, qui plus est par des technologies comme celles dont le gouvernement se refuse à interdire l'usage. Génération.s rappelle qu'une telle position, qui isole de plus en plus la France de ses voisins européens, sacrifie les écosystèmes exceptionnels de notre pays aux insatiables soifs de profits financiers telles que celles des actionnaires étrangers de la Compagnie Montagne d'Or.

Génération.s demande au Ministre DE RUGY de ne plus tergiverser. Il est à présent urgent de prendre des décisions claires et d'accomplir des actes forts contre l'utilisation du cyanure en général et le projet Montagne d'Or en particulier, rejeté par une immense majorité de Guyanaises et de Guyanais.

Nous demandons avec force un autre projet d'avenir pour le plus grand département français, qui passe par des projets pilotes en matière de transition énergétique, de valorisation de la biodiversité par l'écotourisme ou d'agriculture durable qui ne demandent qu'à être encouragés!

Pôle Outre-Mer



    • Position G.s
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter