Connexion  \/ 
x
ou
x
S'inscrire
x
  1. Reine Emmanuelle Guys
  2. Expression libre
  3. jeudi 21 mars 2019
  4.  Etre informé des nouvelles contributions par courriel

Les familles des personnes âgées dépendantes se trouvent devant une situation ubuesque : ils  doivent trouver un établissement proche de leur domicile, lorsque celui-ci est disposé à prendre en charge le patient ou patiente , on apprend que le tarif est excessivement onéreux (entre 2000 et 4000 euros par mois ) ! La famille n'ayant pas les moyens financiers de régler l'EPHAD, elle doit demander une aide financière à l'état, pour régler les mensualités de l'établissement : elle remplit un questionnaire très détaillé de sa situation financière et de son patrimoine, puis on lui répond que l'avis positif ou négatif arrivera dans 6 mois environ et, en attendant la réponse de l'état, la famille et le ou la patient(e) doivent avancer une somme de 2000 à 4000 euros par mois...Si l'avis est négatif, les sommes perçues par l'EPHAD ne sont pas remboursées.  Si l'avis est positif : Cerise sur le gâteau : la famille devra rembourser les montants alloués par l'état, pour financer l'EPHAD, même après le décès de la personne dépendante ! 

En conclusion : il faut être riche pour mettre votre membre de famille dépendant dans un EPHAD. Pourtant, on ne peut pas faire autrement : si la personne âgée dépendante reste à son domicile, elle devient un danger pour elle même et pour les autres...

Je propose une allocation mensuelle de 2000 euros pour financer le placement d'une personne dépendante, Benoît Hamon l'avait proposé, mais il faut le remettre vraiment à l'ordre du jour.

Notez cette proposition :


Cette proposition ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !
Visiteur
Votre contribution ou proposition
Les champs indiqués avec un * sont obligatoires
*
*