Connexion  \/ 
x
ou
x
S'inscrire
x
  1. Marie-Christine KERPEDRON
  2. Expression libre
  3. jeudi 16 avril 2020
  4.  Etre informé des nouvelles contributions par courriel
Bonjour à tous,
J'ai lu avec attention l'article de Benoît Hamon de ce jour.
J'adhère avec force avec tout ce qui a été dit et je sens le frémissement pour le concept de revenu universel.
J'adhère aussi avec autant de force à l'idée qu'une nouvelle ère doit se dessiner pour le bien de tous.
Cependant, je crains que cette transition ne se fera pas sans une force d'opposition en ordre de bataille.
Je me reconnais dans les idées de mon mouvement, je ne partage pas toutes les idées des autres partis de gauche.
Toutefois, il est temps maintenant de changer de voie et de voix.
Sans renoncer à ce qui fait la particularité de tous ces mouvements qui constituent la gauche aujourd'hui, ce serait il pas temps de parler d'une voix pour défendre ce qui est commun à nos valeurs.
Pourquoi ne pas lancer une grande tribune dans les médias nationaux pour dire "d'accord nous sommes différents, mais face à un pouvoir qui ne changera pas les choses en profondeur, nous défendrons nos valeurs communes : l'écologie, le social, les services publics ; et nous unirons nos voix pour ce combat !"
Le pouvoir institutionnel et économique ne nous craint pas. Depuis longtemps, il mise sur les divisions au sein de la gauche... et il a raison, ça fonctionne bien !
Alors unissons nos forces pour aujourd'hui, pour demain, montrons les dents pour prouver que ce combat là se fera avec tous pour tous. Je vais écrire dans le même sens à tous les partis de gauche pour faire part de mon sentiment.
Merci de votre attention.
Notez cette proposition :
Réponse acceptée En attente de modération
1
Avis
Annuler
Bonjour à toutes et à tous,

S'unir, oui, il y a urgence...

Et j'irai même plus loin : s'il est urgent de s'unir déjà au sein de la gauche, il est urgent, aussi, d'ouvrir le débat à tous ceux qui ne s'y sentent pas intégrés, tous ceux qui n'y croient plus, tous ceux qui, peu importent leurs sensibilités politiques, veulent avancer dans le même sens que nous, celui de la justice sociale, de l'écologie pratique et solidaire, de l'économie humaine.

Oui, oui, oui, unissons l'opposition politique pour qu'enfin les choses changent, mais unissons aussi les voix silencieuses qui ne se sentent que peu concernées par les débats politiques, parce qu'ils n'y croient plus ! Unissons plus largement qu'au sein de nos seules familles politiques, unissons tout le monde, organisons de réelles concertations citoyennes, où il ne s'agit pas seulement de donner la parole et de s'écouter parler sans conséquences réelles, mais de réellement entendre ce que les gens ont à dire, et de donner une vraie suite aux propositions qu'ils ont à faire.

Organisons de vraies réunions ouvertes (bon, pour l'instant, on va se limiter à des débats web !), à tous les partis de gauche qui peuvent partager nos idées, mais aussi aux non politisés, ou aux autres partis qui, peut-être, sur ces points, peuvent nous rejoindre ?

Le revenu universel est une proposition qui peut réellement unir. Certes, là, tout de suite, il est difficile de se réunir, d'échanger, et donc de proposer des actions vraiment concrètes. Mais il n'y a que par le concret que l'on peut faire avancer les choses... Alors unissons, mais proposons aussi des actions réelles, tous ensembles, au delà des limites des seuls partis : il y a tant de choses à faire. Nous avons besoin d'actions communes pour faire connaître nos idées et aller au contact des gens que nous sommes censés représenter.
Et c'est maintenant, quand la société a besoin d'espoir, qu'il faut agir : mettons en place des actions pour les personnes isolées, sans logement, sans travail, pour les soignants, pour les parents dépassés, pour les personnes en détresse psychologique, pour tous. Mettons en place des actions qui mettent en pratique nos idées théoriques, pour les faire connaître plus largement, pour permettre au plus grand nombre d'y adhérer, et pour gagner en crédibilité, en audience, pour, enfin, pouvoir peser sur le débat, dans une vraie union qui ne soit pas qu'une union conceptuelle.

Unissons-nous, et agissons. Pour de bon. Au-delà des mots.
Origine de la proposition
à titre individuel
Anne Paris
  1. il y a plus d'un mois
  2. Expression libre
  3. # 1
Réponse acceptée En attente de modération
0
Avis
Annuler
Bonjour Marie Christine

Bien entendu le travail programmatique sur le RUE, par exemple à partir des 18/25 ans et en étant très vigilant à ne pas en faire un RSA- ou RSA=...à rendre plus opaque l'octroi, la modification d'allocations extérieures...peut être un des éléments, mais comme d'autres concepts dans différents mouvements ou partis de gauche voir écologistes...il n'est pas sain que ce soit l'unique marqueur, qu'on ne voit pas bien le reste qui existe, et ce qui rassemblera ou divisera

Le RUE est fort sur son côté respect de l'épanouissement à condition qu'il ne soit pas individualiste, mais qu'il y ait une orientation collective avec un développement de projets, d'équilibres, de nouvelles perspectives.

Communiquer dans les médias en disant "nous sommes différents mais nous défendons les mêmes valeurs" est délicat..ne vaudrait il pas mieux accepter de faire le travail en profondeur au préalable, au niveau programmatique, en arrêtant les chapelles et les divisions, en définissant un espace politique unitaire ?

La gauche s'est divisée sous les coups de boutoirs du Macronisme, des libéraux, des postes et des sièges qui se libéraient, d'un renouveau politique qui n'avait pas eu lieu depuis des dizaines d'années..et ceci dans toutes les familles.


C'est à nous tous...de faire les premiers pas et d'avancer, d'être imaginatifs et créatifs

Jean LACASSAGNE
Membre du CL Grand Périgueux 24




Bonjour à tous,
('ai lu avec attention l'article de Benoît Hamon de ce jour.
J'adhère avec force avec tout ce qui a été dit et je sens le frémissement pour le concept de revenu universel.
J'adhère aussi avec autant de force à l'idée qu'une nouvelle ère doit se dessiner pour le bien de tous.
Cependant, je crains que cette transition ne se fera pas sans une force d'opposition en ordre de bataille.
Je me reconnais dans les idées de mon mouvement, je ne partage pas toutes les idées des autres partis de gauche.
Toutefois, il est temps maintenant de changer de voie et de voix.
Sans renoncer à ce qui fait la particularité de tous ces mouvements qui constituent la gauche aujourd'hui, ce serait il pas temps de parler d'une voix pour défendre ce qui est commun à nos valeurs.
Pourquoi ne pas lancer une grande tribune dans les médias nationaux pour dire "d'accord nous sommes différents, mais face à un pouvoir qui ne changera pas les choses en profondeur, nous défendrons nos valeurs communes : l'écologie, le social, les services publics ; et nous unirons nos voix pour ce combat !"
Le pouvoir institutionnel et économique ne nous craint pas. Depuis longtemps, il mise sur les divisions au sein de la gauche... et il a raison, ça fonctionne bien !
Alors unissons nos forces pour aujourd'hui, pour demain, montrons les dents pour prouver que ce combat là se fera avec tous pour tous. Je vais écrire dans le même sens à tous les partis de gauche pour faire part de mon sentiment.
Merci de votre attention.
Origine de la proposition
à titre individuel
COMITE LOCAL GRAND PERIGUEUX 24
  1. il y a plus d'un mois
  2. Expression libre
  3. # 2
Réponse acceptée En attente de modération
0
Avis
Annuler

Bonjour Marie Christine

Bien entendu le travail programmatique sur le RUE, par exemple à partir des 18/25 ans et en étant très vigilant à ne pas en faire un RSA- ou RSA=...à ne pas rendre plus opaque l'octroi, la modification d'allocations extérieures...peut être un des éléments, mais comme d'autres concepts dans différents mouvements ou partis de gauche voir écologistes...il n'est pas sain que ce soit l'unique marqueur, qu'on ne voit pas bien le reste qui existe, et ce qui rassemblera ou divisera

Le RUE est fort sur son côté respect de l'épanouissement à condition qu'il ne soit pas individualiste, mais qu'il y ait une orientation collective avec un développement de projets, d'équilibres, de nouvelles perspectives.

Communiquer dans les médias en disant "nous sommes différents mais nous défendons les mêmes valeurs" est délicat..ne vaudrait il pas mieux accepter de faire le travail en profondeur au préalable, au niveau programmatique, en arrêtant les chapelles et les divisions, en définissant un espace politique unitaire ?

La gauche s'est divisée sous les coups de boutoirs du Macronisme, des libéraux, des postes et des sièges qui se libéraient, d'un renouveau politique qui n'avait pas eu lieu depuis des dizaines d'années..et ceci dans toutes les familles.


C'est à nous tous...de faire les premiers pas et d'avancer, d'être imaginatifs et créatifs

Jean LACASSAGNE
Membre du CL Grand Périgueux 24




Bonjour à tous,
('ai lu avec attention l'article de Benoît Hamon de ce jour.
J'adhère avec force avec tout ce qui a été dit et je sens le frémissement pour le concept de revenu universel.
J'adhère aussi avec autant de force à l'idée qu'une nouvelle ère doit se dessiner pour le bien de tous.
Cependant, je crains que cette transition ne se fera pas sans une force d'opposition en ordre de bataille.
Je me reconnais dans les idées de mon mouvement, je ne partage pas toutes les idées des autres partis de gauche.
Toutefois, il est temps maintenant de changer de voie et de voix.
Sans renoncer à ce qui fait la particularité de tous ces mouvements qui constituent la gauche aujourd'hui, ce serait il pas temps de parler d'une voix pour défendre ce qui est commun à nos valeurs.
Pourquoi ne pas lancer une grande tribune dans les médias nationaux pour dire "d'accord nous sommes différents, mais face à un pouvoir qui ne changera pas les choses en profondeur, nous défendrons nos valeurs communes : l'écologie, le social, les services publics ; et nous unirons nos voix pour ce combat !"
Le pouvoir institutionnel et économique ne nous craint pas. Depuis longtemps, il mise sur les divisions au sein de la gauche... et il a raison, ça fonctionne bien !
Alors unissons nos forces pour aujourd'hui, pour demain, montrons les dents pour prouver que ce combat là se fera avec tous pour tous. Je vais écrire dans le même sens à tous les partis de gauche pour faire part de mon sentiment.
Merci de votre attention.
Origine de la proposition
à titre individuel
GRAND PERIGUEUX 24
  1. il y a plus d'un mois
  2. Expression libre
  3. # 3
Réponse acceptée En attente de modération
0
Avis
Annuler
SOS

Je demande à celles ceux qui en ont les moyens de dire et convaincre notre Ami charismatique qu'est Benoît HAMON de revenir sur la place publique.
Il représente NOTRE avenir mais aussi et surtout celui de NOTRE PAYS et de notre NATION.
Origine de la proposition
à titre individuel
VAILLANT Pascal
  1. il y a plus d'un mois
  2. Expression libre
  3. # 4


Cette proposition ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !
VAILLANT Pascal
Votre contribution ou proposition
Les champs indiqués avec un * sont obligatoires
*
*