Connexion  \/ 
x
ou
x
S'inscrire
x
  1. Christian BERNEZET
  2. Expression libre
  3. jeudi 1 octobre 2020
  4.  Etre informé des nouvelles contributions par courriel
Depuis quelques mois, avec de nombreuses personnalités de génération.s, nous avons traités de ce sujet (1), mais cela n'était que de simples réflexions, sur des fils Telegram où nous nous retrouvions souvent, la plupart du temps, êtes les mêmes membres dans chacun d’eux.

(1) Attaque FNSEA (labocea) contre Campagne Glyphosate - Coquelicots (Biocheck - Leipzig), Aide pour favorise les prises d'AMIP (arrêtés municipaux d'interdictions des pesticides), lancement de campagnes de prélèvements d'urine, etc ....

pour l'instant, ce n'était que de simples réflexions ou campagne de sensibilisation que je voudrais concrétiser réellement.

J'aurai voulu porter ce projet lors des municipales en faisant un formulaire aux candidats au niveau de mon département. {Mais un départ tardif pour les municipales de ma commune ne m'a pas permis de lance cela, pourtant, c'était une occasion rêvée sur la fronde des maires qui prenaient des AMIP (arrêtés municipaux d'interdictions des pesticides)}. L'autre recours, c'est la solution actuelle qui est de porter ce combat au niveau des élections régionales.

Je me suis lancé, à cette fin, dans les futures régionales dans le but de faire de la région PACA (c’est un rêve d'il n'y a que 2 ou trois au maximum – Génération-s n'a que 3 ans) une région témoin pour la transition vers le « sans pesticides et perturbateurs endocriniens ».

En mettant en œuvre des actions qui n'est, en fait, qu'une régularisation de la réglementation existante : l'application systématique, dans les communes, et le simple respect des lois applicables dans ce domaine (Loi Labbé - Loi n° 2014-110 du 06/02/2014 visant à mieux encadrer l'utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national. Cette loi déjà ancienne se révèle ne pas être très suivie.

et par la mise en place, les mesures suivantes :

- l’accroissement, par incitation, du nombre des communes labellisées « zéro phyto », « Terre saine », etc … dans la région (exemple dans le var seules : Pourcieu (.Label "Terre saine";) et Correns "100% bio";). Pour les AMIP (arrêtés municipaux d'interdictions des pesticides) seuls les deux département du nord de PACA, les Alpes de Hautes-Provence et des Hautes Alpes, seules quelques communes en ont pris.

- la prise au niveau de la région d'arrêté d'interdictions d'utilisation du glyphosate, pesticides et perturbateurs dans des conditions moins permissives que l'arrêté pris par l'État. Je pense que ce dernier arrêté a été pris, comme bouclier écran, d'une promesse d'interdire le glyphosate le 1er janvier 2021 (je pense que l'état va tout simplement refaire un moratoire pour prolonger de deux ans encore, et cela, il faut le contrer) que l'état ne pourra pas appliquer. Il est clair que le moratoire pris il y deux ans, aurait du être accompagnée de certaines mesures citées ci-aprés (incitation, information et aide financière).

- l'aide à tous les agriculteurs pour faire la transition, du "tout-pesticides", vers des méthodes douces.

- l'information des agriculteurs pour les techniques de culture douce (sans pesticides) pour leur permettre la conversion vers une agriculture biologique (permaculture, etc ...).

- l'incitation au passage vers la culture bio.

- l'aide financière à ces derniers agriculteurs pour faciliter cette transition, pour leur permettre de passer leurs changements de méthodes, en évitant les pertes financières dans leurs budgets de la période de transition.

- l’action vers l'État pour interdire l'importation des denrées contenant des pesticides et des perturbateurs endocriniens. (voir pour une application ,en tenant compte de la possibilité de le faire pour une interdiction de décharger dans la région, des denrées arrivant dans ses ports).

- la surveillance de la réglementation nouvelle, qui comme nous l’avons vu récemment, l'exemple actuel d'arrêté qui permet la non-interdiction des néonicotinoïdes .

- l'augmentation des AMAP.

- ce n'est qu'une première trame. Je pourrais remplir encore, mais je crois que, et c'est pour cela que je vous propose ce thème, car cela doit être une œuvre commune.
Notez cette proposition :


Cette proposition ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !
Visiteur
Votre contribution ou proposition
Les champs indiqués avec un * sont obligatoires
*
*